L’art rupestre levantin est l’expression de la culture et de la pensée des chasseurs-cueilleurs de fruits sauvages qui vivaient dans la Sierra au Post-paléolithique jusqu’à l’arrivée de l’agriculture et de la domestication des animaux au Néolithique.

On le trouve normalement à l’air libre, dans des abris peu profonds où le soleil n’entre qu’avec difficulté. Ces manifestations artistiques s’étendent dans la moitié orientale de la Péninsule Ibérique, entre les chaines montagneuses intérieures de Alméria, Cuenca et Aragon et la mer méditerranée.

La thématique y est variée, mais les animaux prédominent comme les cervidés ainsi que la figure humaine, généralement représentée en mouvement. Les représentations sont assez naturalistes bien que quelque peu stylisées et quelques fois associées entre elles pour créer des scènes narratives de chasse, de rituels, de combats ou de cueillettes.

FaLang translation system by Faboba